CHAMPIGNONS

champignon toxique

Amanite tue-mouches (Amanita muscaria) ce très joli champignon est néanmoins toxique (Bois l’évêque)

Dans le sol, des interactions avec des micro­organismes (champignons) vont aider les plantes à recruter des éléments nécessaires à leur croissance. Ces champignons explorent le sol et récupèrent l’azote, le phosphate et le potassium, qui leur sont nécessaires et en cèdent une partie à la plante en échange de sucres produits par la photosynthèse de la plante et qui les aident à se nourrir. Si on regarde par exemple les racines d’une plante, on voit que celles-ci sont souvent colonisées par des filaments de champignons, c’est une mycorhize. Ces mycorhizes sont extrêmement discrètes mais dans le cas des plantes ligneuses de nos régions (arbres et arbustes), on a très souvent des mycorhizes qui sont beaucoup plus visibles à la fois parce que le champignon fait partie des champignons qu’on ramasse fréquemment en forêt, qu’on voit à l’oeil nu, comme des russules, des chanterelles, des cèpes, des amanites, mais aussi parce que le champignon est présent autour de la racine de façon visible au moins de près. ( source : MOOC botanique Telabotanica)

Galerie de quelques champignons rencontrés dans la vallée de la Selle.

Le bois l’Évêque sur la commune d’Ors près de Le Cateau-Cambrésis compte de nombreuses espèces de champignons.